Hypnose et autisme

Contrairement à ce que l’on pourrait parfois penser, l’hypnose est utilisable avec des autistes, et même avec ceux qui ne s’expriment pas par la parole (ou juste avec leurs proches), qu’ils soient enfants ou adultes. Elle peut même leur être profitable dans différents domaines.

En quoi l’hypnothérapie peut-elle aider une personne autiste ?

L’hypnothérapie peut tout d’abord accompagner la personne autiste à mieux gérer le stress, les angoisses. Elle peut lui permettre de faire émerger des ressources et de pouvoir s’apaiser à n’importe quel moment ensuite, quand elle en éprouve le besoin. Cela peut ainsi permettre de réduire fortement l’apparition des « crises ».

L’hypnose peut également l’aider à mieux gérer ses émotions et son hypersensibilité des différents sens, souvent envahissantes et incontrôlables.
Elle peut aussi accompagner sur ce qui concerne l’environnement de la personne autiste : sa place dans la famille, son intégration dans un établissement, quel qu’il soit, ou bien des événements plus ponctuels qui peuvent survenir (événement impactant, préparation en vue d’un examen médical, etc.).

 

 

Comment se passe la première séance ?

Pour les personnes autistes, il me semble important de voir les choses de façon globale, de prendre en compte leur environnement et leur entourage. Ainsi, après un premier entretien téléphonique avec la personne qui souhaite que j’intervienne et si cela convient, je viendrai passer environ une demie journée chez vous afin de voir comment la personne autiste évolue dans son environnement, et de m’entretenir avec chacun des membres de la famille. Je ferai éventuellement une première séance d’hypnothérapie si le lien de confiance est suffisant.

Et après ?

Pour les séances suivantes, nous déciderons ensemble : soit vous viendrez à mon cabinet, soit, si cela est compliqué, je viendrai à nouveau à domicile. Nous discuterons d’abord ensemble, puis je resterai seule avec la personne autiste et nous échangerons, par le dessin, par des jeux, par des histoires, etc. Les séances sont assez courtes.
A la suite de chaque séance, pendant les premiers mois, je vous donnerai un enregistrement (lien youtube par exemple) personnalisé qu’il sera bien d’écouter au moins une fois par jour, et qu’il/elle pourra écouter à chaque fois qu’il/elle en ressentira le besoin, afin dans se mettre dans cet état d’hypnose qui lui permet de s’apaiser. Cela permettra d’ancrer de mieux en mieux un état de relaxation et d’apaisement, de mieux gérer les émotions, etc., suivant l’objectif.

L’autohypnose, pour vous aider vous-même

Lors de la première séance (et l’on pourra l’approfondir dans les suivantes), je vous apprendrai à vous mettre vous-même en état d’hypnose afin d’en obtenir des bienfaits quand vous en aurez l’envie ou le besoin.

Suis-je sûr·e d’y arriver ?

Il vous est déjà arrivé d’être tellement absorbé·e dans vos pensées que vous ne vous êtes pas aperçu·e de la route parcourue alors que vous êtes déjà arrivé·e à votre destination ? Ou tellement absorbé·e dans un film que vous n’entendez pas que votre conjoint·e vous parle ? Eh bien vous vous êtes donc déjà mis·e tout·e seul·e en état d’hypnose. Vous pouvez donc le faire ! Il suffira d’apprendre à le faire « à la demande » et vous verrez qu’il y a différentes méthodes et vous trouverez celle qui vous convient le mieux.

Qu’est-ce que je peux en faire ?

Cela dépendra de vos besoins, car l’autohypnose peut être utilisée pour toutes sortes de problématiques, comme l’hypnose elle-même. Vous pourrez par exemple retrouver de la sérénité ou de la sécurité, du bien-être, à des moments où vous en avez besoin. Vous pourrez également gérer une douleur quand vous sentez qu’elle survient, ou une envie de sucre ou de cigarette… Cela pourra aussi vous aider à trouver plus facilement le sommeil. Les applications sont multiples et nous en discuterons lors de notre séance en fonction de ce que vous souhaitez.

Est-ce que je risque de perdre le contrôle de moi-même ?

Bien au contraire, l’autohypnose vous permet de gagner en contrôle de vous-même. En effet, comme vous le verrez dès votre première séance, en état d’hypnose vous êtes toujours conscient·e (c’est important puisque l’objectif est de faire avancer le conscient et l’inconscient dans la même direction, celle de ce qui est bon pour vous…). Simplement, votre inconscient est là aussi. Et c’est ce qui est génial : vous pouvez échanger, discuter avec votre inconscient ! Et comme c’est lui, quoi qu’on puisse penser parfois, qui dirige toute votre vie (voir le cas des peurs par exemple), pouvoir échanger avec lui vous permet ainsi une plus grande maîtrise de vous-même, « vous » dans votre ensemble (et non pas seulement le conscient, qui est celui avec qui l’on parle la plupart du temps…). Donc bien au contraire, vous avez tout à y gagner !

 

 

 

 

L’hypnose pour gérer vos peurs

L’hypnothérapie peut vous permettre de gérer mieux les peurs ou angoisses « récurrentes » non rationnelles, qui surviennent depuis très longtemps ou depuis un événement récent.

Qu’est-ce qu’une peur non rationnelle ?

Une peur rationnelle est une peur « normale » dans une situation qui nous met réellement en danger (face à un lion par exemple !). Par opposition, une peur irrationnelle est une peur d’une situation ou de quelque chose qui ne nous met pas réellement en danger (par exemple devant la photo d’une grosse araignée, ou devant une araignée minuscule).
Si vous y réfléchissez consciemment, et après coup car sur le coup c’est difficile, vous pouvez vous dire qu’en effet, il n’y avait aucune raison objective d’avoir peur. Et pourtant… En fait, votre inconscient a, à un moment donné, stocké l’information que cette chose/situation pouvait être dangereuse. Cela peut avoir été lors d’un événement qui n’avait qu’un très lointain rapport (avoir entendu un grand cri alors qu’on était face à tel animal par exemple), mais votre inconscient, lui, a fait un lien… Et il va conserver ce lien en pensant vous protéger (c’est d’ailleurs souvent la même mécanique pour les allergies ou le mal des transport par exemple).

Comment l’hypnothérapie peut m’aider ?

L’état d’hypnose vous permet de faire communiquer votre conscient et votre inconscient, afin de les faire avancer dans le même sens, celui qui est bon pour vous. Ainsi, la séance d’hypnothérapie peut par exemple vous permettre de retrouver la situation à l’origine de votre peur (ou mal des transports, etc.) et d’envisager la scène sous un autre angle, et en faisant en sorte que l’adulte de maintenant apporte les ressources et compréhensions nécessaires à l’enfant (ou adulte plus jeune) qu’il était afin qu’il vive mieux la scène. Par des contes métaphoriques sous hypnose ou d’autres techniques, votre inconscient pourra également comprendre que sa réaction ne vous protège finalement pas, qu’elle est disproportionnée ; ainsi, en discutant avec lui, s’il en est d’accord, il pourra tout simplement s’en libérer.

Mais si ma peur du vide disparait je risque de me mettre en danger ?

Rassurez-vous, ça n’est pas parce que vous vous libérez d’une peur irrationnelle du vide que vous allez vous jeter du haut d’un pont : vous pourrez juste le traverser sereinement en tout sécurité. Et ça n’est pas parce que vous vous débarrassez de votre peur démesurée des araignées que vous allez vouloir prendre une mygale dans la main.
La peur dont vous vous libérez est en fait la peur irrationnelle dont j’ai parlé plus haut. Cette peur irrationnelle qui a été mise en place à l’occasion d’une situation particulière. La peur rationnelle, elle, celle qui vous protège des dangers réels, la peur qui est « utile » car elle vous signale qu’il y a effectivement danger potentiel, celle-ci restera bien évidemment présente.

Et les phobies ?

Très souvent on parle de phobie pour des peurs très fortes. Or la phobie est un trouble pathologique bien spécifique. Elle se caractérise par une peur irrationnelle et majeure en présence de ce qui la provoque, pouvant aller jusqu’à la crise de panique si l’évitement n’est pas possible. Cette peur devient une phobie lorsqu’elle entraîne une souffrance importante et une détérioration de la qualité de vie. Elle devient alors invalidante par les symptômes en présence de l’objet de la phobie et par les stratégies mises en place afin d’éviter ce dernier. D’après la classification DSM-5, la peur est une phobie quand « la peur, l’anxiété ou l’évitement causent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel, ou dans d’autres domaines importants. »
Autrement dit, lorsque l’on parle de façon courant de phobie (arachnophobie, phobie de l’avion, phobie des serpents, phobie des chiens, etc.), il s’agit le plus souvent de grosses peurs irrationnelles, que l’hypnothérapie pourra vous permettre de mieux gérer voire de vous débarrasser.

L’hypnothérapie pour votre enfant

L’hypnose pour les enfants diffère quelque peu de l’hypnose pour les adultes car les enfants ont en général plus de facilité à entrer dans l’imaginaire. La séance d’hypnothérapie sera plus courte et souvent plus efficace, car ils ont beaucoup moins de barrières, de croyances limitantes, leur permettant ainsi de trouver leurs propres solutions encore plus facilement.

Comment se passe une séance d’hypnothérapie avec votre enfant ?

Tout d’abord, nous discuterons ensemble, parent(s), enfant(s) et moi. Puis, avec l’accord du ou des parent(s) et de l’enfant, il restera seul avec moi (la porte reste entrouverte) afin que le travail soit plus efficace.

Nous commencerons également par discuter un peu tous les deux, puis nous serons amenés à faire des dessins, des petits jeux, des tours de magie, je lui raconterai des contes adaptés ou écrits spécifiquement pour lui, et nous pourrons également construire des histoires ensemble, tout cela afin qu’il soit capable de trouver en lui les ressources et les solutions qui lui permettront tout naturellement d’aboutir à des changements positifs. C’est donc lui l’acteur de son changement. C’est d’ailleurs pour cela que ça fonctionne, car mes solutions à moi ne seraient pas les siennes…

J’utilise notamment des jeux thérapeutiques que je suis en train de créer avec des créateurs de jeux et des thérapeutes.

Je lui apprendrai également à pouvoir trouver un état de calme et de sérénité à chaque fois qu’il en aura besoin, ce qui pourra lui être utile dans toutes situations de la vie.

Et l’hypnose dans tout ça ?

L’état d’hypnose est cet état dans lequel vous vous retrouvez quand, par exemple, vous êtes en train de conduire et que vos pensées s’échappent. C’est donc un état qu’en tant qu’adulte, vous connaissez déjà. Eh bien les enfants le connaissent encore mieux ! Combien de fois avez-vous essayé d’appeler votre enfant sans obtenir de réponse tellement il était plongé dans son jeu ? Eh bien il était en état d’hypnose. Les enfants sont très souvent en état d’hypnose, car ils sont très souvent dans leur imaginaire, à s’inventer des histoires, des mondes, et c’est cela l’état d’hypnose !

Ainsi, en racontant des contes, en dessinant, en imaginant des histoires et des mondes pendant la séance, l’enfant sera naturellement en état d’hypnose, c’est-à-dire que son inconscient sera « ouvert » pour participer et trouver ses solutions, que votre enfant trouvera ainsi tout naturellement, dans son imagination.

Et ça fonctionne pour quoi ?

Je peux accompagner votre enfant notamment pour qu’il :
– retrouve un bon sommeil, s’endorme sereinement
– se libère de l’énurésie (pipi au lit ), de l’encoprésie
– vive mieux  sa scolarité (par exemple en cas de troubles de l’attention, de la concentration, troubles « dys », peur d’aller à l’école, etc.)
– se libère de la tétine ou du pouce
– vive mieux après un « traumatisme », la séparation des parents, etc.
– gère ses émotions, ses angoisses, ses peurs, son stress
– améliore son comportement alimentaire
– se libère de tics, bégaiement, etc.
– …

Si ça problématique n’est pas dans la liste, contactez-moi : elle n’est pas exhaustive !

A partir de quel âge ?

Votre enfant peut être accompagné très tôt, parfois dès 18 mois, voire tout bébé pour les cas de naissances difficiles par exemple : contactez-moi pour en discuter !